WAITING FOR

[Installation - 2018]



 

Série de 13 dessins sur papier calque, 42cm*29,7cm, d’après les micro-chorégraphies de Julien, Sandra et Manalios OOCHIT. En collaboration avec la chorégraphe Satchie NORO.  

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la plateforme de recherche-création MOUVEMENT(S), en partenariat avec l’hôpital Intercommunal Robert Ballanger (Aulnay-sous-bois) et le Théâtre Louis Aragon (« scène conventionnée d’intérêt national Art et création – Danse ») à Tremblay-en-France.
L’institution hospitalière, par sa fonction et son architecture, est organisée autour des espaces d’attente et de repos. Chaises, bancs, lits, rythment le quotidien et instaurent une micro-chorégraphie institutionnelle.
Le mouvement est ici abordé dans une perpétuelle confrontation à son contraire : l’immobilité et le micro-mouvement. En collaboration avec la chorégraphe Satchie NORO, les dessins réalisés par Marina Ledrein sont le fruit d’une recherche collective menée avec trois membres de la plateforme : Sandra, Julien et Manalios OOCHIT. Ils ont été installés dans les services d’hospitalisation de l’hôpital puis imprimés sur tissu à taille humaine dans le hall du théâtre. L’installation a été pensée comme une salle d’attente fantôme.
Series of 13 drawings on tracing paper, 42cm*29,7cm, based on the micro-choreographies by Julien, Sandra and Manalios Oochit. In collaboration with choreographer Satchie Noro.  

This project is part of the MOUVEMENT(S)research-creation platform, in partnership with the Robert Ballanger Intercommunal Hospital (Aulnay-sous-bois) and the Théâtre Louis Aragon ("public-funded theatre of national interest for Art and creation - Dance") in Tremblay-en-France.
The French public hospital, through its function and architecture, orders itself around waiting areas and resting zones. Chairs, benches and beds punctuate the daily routine and create an institutional micro-choreography.
Movement is addressed here in a perpetual confrontation with its opposite: immobility and micro-movements. In collaboration with the choreographer Satchie Noro, the drawings made by Marina Ledrein are the result of a collective research carried out with three members of the platform: Sandra, Julien and Manalios Oochit. They were installed in the hospital's wards and then printed on human-sized fabric in the theatre lobby. The installation was designed as a ghost waiting room.